|

Transition-Insertion

Il est constaté des errances prolongées dans le chef des jeunes issus de l’Enseignement Spécialisé, très souvent livrés à eux-mêmes au sortir de l’école et incapables de s’orienter parmi les ressources d’insertion socioprofessionnelle. Les données les plus optimistes établies par les écoles d’ES de Liège et de Verviers, devenues ensuite partenaires du précédent projet « Transition Insertion » (2009-2013), révélaient que 60% des jeunes sortis de l’ES trouvaient une insertion socioprofessionnelle. Les données les plus pessimistes avoisinaient 30%.

Les raisons principales mises en évidence : manque de coordination institutionnelle dans la transition vers l’emploi, manque de ressources en matière de filières et de passerelles à visée professionnelle, nombre insuffisant de stages sur le modèle de l’alternance, environnement familial qui peut être un frein à l’insertion professionnelle. Même s’il n’y a actuellement aucune donnée officielle portant sur l’insertion des jeunes issus de l’ES, les constats dressés alors restent d’actualité.

En 2009, le CCGPE DGEO et l’EWETA, en raison de son rôle d’initiateur du questionnement, sont donc devenus partenaires du projet qui a permis d’initier dans 10 écoles en province de Liège et à Namur la fonction de référent-coordinateur qui accompagne le jeune dans sa dernière année de formation et durant les douze mois suivants.

Le nouveau projet permettra d’élargir l’action des référents-coordinateurs à davantage d’établissements en Région wallonne (40) et d’améliorer les conditions de sa réalisation sur base de l’expérience acquise.

L’élargissement s’intègrera aux nouvelles structures des Bassins Enseignement qualifiant – Formation – Emploi (au moins 6 Bassins).

Le public bénéficiaire est constitué des jeunes (18-24 ans) de l’ES (formes 2 et 3), pour lesquels il risque d’y avoir une difficulté d’insertion. L’objectif est d’atteindre un taux global de 70 % d’efficience pour les actions d’accompagnement réalisées.

Assurer la charnière entre l’enseignement spécialisé et l’insertion socio-professionnelle et ce, dès la dernière année de scolarité, apparaît donc indispensable.

C’est l’objectif de ce projet qui a pour ambition de permettre l’intégration socio-professionnelle des jeunes issus de l’ES, le plus rapidement possible au sortir de leurs études.

L’innovation de ce projet réside dans la mise en place d’une fonction nouvelle, celle du « référent-coordinateur » qui va prendre en charge le jeune pendant sa dernière année de formation et l’année qui suit celle-ci.

Le développement du projet prévoit sept activités :

1. Recrutement de « référents-coordinateurs » et coordination de leurs actions

2. Orientation et soutien au jeune dans ses démarches d’insertion socio-professionnelle

3. Document individuel d’évaluation de l’évolution du projet socio-professionnel

4. Construction d’un guide de bonnes pratiques à destination des « référents-coordinateurs »

5. Formation des référents-coordinateurs

6. Création d’un « outil de suivi » des actions mises en place (indicateurs de réalisation) et des objectifs atteints (indicateurs de résultats basés sur des critères de sortie pertinents (dont les éventuelles certifications obtenues) et adaptés respectivement aux formes 2 et 3, et incluant le suivi des jeunes durant les douze mois postérieurs à la sortie).

7. Création d’un site internet dédié à la réalisation du projet.

 

Présentation du projet par les référentes coordinatrices ( Mme Geirnaert et Mme Tumerelle) des Forges à Ciney:

https://www.matele.be/l-invite-jacqueline-geirnaert

 

https://www.matele.be/entreprises-et-enseignement-specialise-doivent-se-rencontrer

 

 

Actualités
projets du Centre de Coordination et gestion des programmes européens Projets FSE Projets Erasmus+ Projets Commission Européenne Projets FEDER Autres Projets CCG Toutes les actualités